-->
161/170 161/170
Je fais mes courses en vrac
En quelques mots !

Le client peut être remis au coeur du circuit de l’alimentation zéro déchet

Acheter sans emballage permet de lutter contre le gaspillage en achetant des quantités justes 

Les boutiques en vrac permettent de rendre une nourriture de qualité accessible à un prix mesuré

Ça ne vous fend pas le coeur vous que la première chose que vous fassiez en rentrant des courses ça soit de remplir vos poubelles d’emballages? Et que toutes les semaines vous jetiez des tonnes de cartons et surtout de plastiques à cause de votre alimentation? Surtout qu’en terme d’emballages, rares sont les marques qui font des efforts pour réduire leur empreinte carbone! Des emballages en veux-tu en voilà. Des cartons dans des plastiques! Des sachets individualisés “fraîcheurs”! Des mini-pots, des mini-machins, des mini-bidules, des mini-trucs qui génèrent encore plus de déchets.

Et puis en plus c’est pas comme si les emballages étaient vraiment utiles. En général c’est du green washing plus qu’autres choses, des fausses informations, bref, on peut s’en passer! Du coup, je m’oriente de plus en plus soit vers les très grosses quantités, soit encore mieux: le vrac. On en trouve dans les épiceries exotiques (à Barbès il y en a partout par exemple) mais aussi dans les boutiques bio (comme Naturalia ou Biocoop) mais il y a aussi des enseignes spécialisées où le but est d’éliminer complètement l’emballage.

C’est un peu d’organisation car il faut avoir ses sacs et ses bocaux mais du coup c’est bien plus facile quand on rentre puisqu’on peut mettre les denrées directement sur les étagères, dans les placards et le frigo sans passer par la case poubelle. De plus, si le vrac est bon pour l’environnement, il est aussi bon pour votre porte-monnaie, car à qualité égale avec un produit emballé, il est en général bien moins cher!

Moi j’ai acheté quelques bocaux et surtout plein de sacs en toile pour faire mes courses et j’arrive à trouver pas loin de chez moi tout ce qui est thé, café, céréales, riz, pâtes, etc… Pour les liquides (huiles, vins et compagnie) je n’ai pas encore franchi le pas par contre même si je sais que de plus en plus de magasins s’y mettent (comme les magasins Jean Bouteille par exemple). Bref, même si ça demande un petit temps d’adaptation, le vrac est quand même une belle réponse aux problématiques environnementales de notre époque! Alors à vos cabas!

Julien Vidal
L'auteur :  Julien Vidal

Julien est le fondateur du mouvement Ça commence par moi. Aujourd'hui, il continue à accélérer la prise de conscience écocitoyenne partout en France.

Julien est le fondateur du mouvement Ça commence par moi. Aujourd'hui, il continue à accélérer la prise de conscience écocitoyenne partout en France.

J’agis aujourd’hui

› Je découvre le principe des courses en vrac

› Je fais le marché pour acheter les fruits et les légumes sans emballage

› Je vais dans des boutiques en vrac pour acheter d’autres produits du quotidien


Créez votre compte pour suivre vos progrés !

CREER UN COMPTE

Pour aller plus loin !

Pour aller plus loin


Organiser une Plastic Attack

Une lettre à envoyer au directeur du supermarché dans lequel vous allez organiser une plastic attack



Organiser une Plastic Attack

Une lettre à envoyer au directeur du supermarché dans lequel vous allez organiser une plastic attack