-->
131/140 131/140
Je travaille dans le milieu associatif
En quelques mots !

Le travail prend une grande partie de notre vie

Les associations permettent de tonner toute sa place à notre quête de sens

Nous pouvons tous questionner les raisons et les motivations de notre travail

En France, jusqu’à présent, j’avais assez peu côtoyé le milieu de l’associatif, à part avec ATD Quart-Monde (dont je vous ai déjà parlé dans cet article). Et de retour au pays, j’ai voulu y mettre un pied pour voir si cela pouvait me correspondre. Je n’arrive pas vraiment à savoir si les français ont une bonne image du milieu associatif mais c’est vrai qu’avant de creuser la question, je ne savais pas trop quoi en penser. Je me posais des questions sur la stabilité des emplois, sur le dynamisme du secteur, ses liens avec le public ou encore sur ses moyens d’actions aussi bien humains, techniques que financiers.

Et puis j’ai eu de la chance, j’ai vu passer pas mal d’offres d’emploi d’Unis-Cité, une association dont on m’avait dit le plus grand bien avant que je parte à l’étranger. Encore plus de bol, j’ai été pris et quelques semaines seulement après avoir lancé mes recherches je commençais ma mission de Coordinateur d’équipes et de projets à Paris. Concrètement, j’encadre des jeunes en Service Civique, une formule dont Unis-Cité est à l’origine. Le principe est hyper intéressant puisqu’il permet à tous les jeunes motivés, entre 18 et 25 ans, d’oeuvrer pour une meilleure société pendant au moins 6 mois! En équipe, les jeunes expérimentent la diversité et se rendent compte de leur rôle fondamental de citoyen.

En plus, bosser à Unis-Cité me permet de découvrir le milieu de l’associatif et de me rendre compte que le milieu est dynamique, bienveillant, bouillonnant, militant…bref, à des années lumières de l’image vieillotte que je m’en faisais. Je bosse avec une équipe jeune et plein d’énergie qui a soif de faire bouger les choses et ça, c’est quand même le meilleur moyen de recharger ses batteries et de continuer à avancer sur la route du changement.

Enfin, même si la structure n’est pas aussi optimisée que LP4Y, ça fourmille, ça teste, ça regroupe, ça témoigne et Unis-Cité a un impact considérable en France sur les questions liées à la jeunesse. Un excellent moyen pour moi de débuter dans un secteur que je découvre avec bonheur et dont j’espère pouvoir continuer à en découvrir les multiples facettes.

Julien Vidal
L'auteur :  Julien Vidal

Julien est le fondateur du mouvement Ça commence par moi. Aujourd'hui, il continue à accélérer la prise de conscience écocitoyenne partout en France.

Julien est le fondateur du mouvement Ça commence par moi. Aujourd'hui, il continue à accélérer la prise de conscience écocitoyenne partout en France.

J’agis aujourd’hui

› Je prends du recul sur ma situation professionnelle pour redéfinir mon cap

› Je postule pour des associations qui portent des valeurs que je défends


Créez votre compte pour suivre vos progrés !

CREER UN COMPTE

Pour aller plus loin !

Pour aller plus loin


Porter la transition auprès de son Maire

Une liste de mesures concrètes à porter collectivement pour lancer la transition dans sa commune.



Porter la transition auprès de son Maire

Une liste de mesures concrètes à porter collectivement pour lancer la transition dans sa commune.