-->
171/381 171/381
Je donne une seconde vie à mes livres
En quelques mots !

Les livres sont trop précieux pour être jetés à la poubelle

Le marché des livres d’occasion favorise la réinsertion professionnelle des personnes éloignées de l’emploi

Une relation très forte 

Chaque fois que je rentre de voyage, j’ai tendance à faire un peu le vide dans ma vie. Je trie mes affaires, je donne, je revends, je nettoie. C’est vraiment le crédo “moins de biens, plus de liens” que j’essaie de m’approprier toujours avec plus de force. Seulement, il y a quelque chose que je n’arrivais pas à toucher jusqu’alors, une sorte de péché mignon, une attitude illogique et déraisonnable à laquelle il fallait que je mette un terme: accumuler des bouquins. Des livres partout, des romans, des BD, des mangas, des essais, des livres de réflexions, des travaux artistiques. J’ai accumulé ces 20 dernières années des centaines de livres qui faisait que les gens en venaient à confondre ma chambre (celle de notre maison de famille) avec une bibliothèque.

Finalement, c’est mon frère qui m’a permis de passer le cap. Lui qui avait besoin d’une étagère pour son nouvel appartement à pris l’initiative de mettre tous les bouquins dans des cartons pour prendre ce meuble qui prenait la poussière à la maison (pour ne pas dire qu’il me l’a piqué). Quel choc de voir tous ces cartons empilés les uns sur les autres dans ma chambre quand j’ai pris possession des lieux le premier jour des vacances. Je me suis rendu compte que j’avais accumulé tellement de livres qu’il me faudrait sans doute des dizaines d’années pour pouvoir tous les relire et que finalement je n’ouvrirais plus jamais la plupart d’entre eux.

Remettre les livres qu’on aime dans d’autres mains

Du coup, pour mettre fin au gâchis de place mais également pour donner une plus grande utilité à ces livres qui ne servaient plus à rien, je me suis lancé dans un grand tri. Au final, je garde à peine quart d’entre eux, mes coups de coeur, pour pouvoir les apporter chez moi et les relire ou les prêter à l’occasion. Et le reste ? Je ne voulais pas les jeter à la déchèterie et du coup j’ai trouvé Recyclivre. Sur internet, cette entreprise à mis en place une boutique online pour donner une 2nde vie à vos bouquins en les vendant d’occasion et s’engage à reverser 10% de son chiffre d’affaire pour des associations (Lire et faire lire pour la diffusion de la culture mais aussi le groupe Ares qui facilite l’insertion de personnes en grande exclusion). En plus, c’est facile de donner ses livres car il y a des centres de dépôts partout dans le pays mais aussi des collectes à domicile dans certaines grands villes de France. Et si vous souhaitez vous mettre au troc, il y a également l’initiative La Tornade qui vaut le coup d’oeil, surtout si vous arrivez à remettre les livres en main propre.

Bref, une action simple qui vous permet à la fois de gagner de la place chez vous, de permettre à vos livres de continuer leur vie mais aussi de soutenir des projets solidaire. Encore mieux que le “d’une pierre deux coups”, voici le “d’une pierre trois coups”, pas mal non ?

 

Julien Vidal
L'auteur :  Julien Vidal

Julien est le fondateur du mouvement Ça commence par moi. Aujourd'hui, il continue à accélérer la prise de conscience écocitoyenne partout en France.

Julien est le fondateur du mouvement Ça commence par moi. Aujourd'hui, il continue à accélérer la prise de conscience écocitoyenne partout en France.

J’agis aujourd’hui

› Je fais le tri dans ma bibliothèque

› Je donne mes livres à Recyclivre ou à une ressourcerie à côté de chez moi


Créez votre compte pour suivre vos progrés !

CREER UN COMPTE

Pour aller plus loin !

Pour aller plus loin


Installer une boite à lire

Une affiche pour lancer la dynamique du partage de livres dans votre entreprise.



Installer une boite à lire

Une affiche pour lancer la dynamique du partage de livres dans votre entreprise.