-->
170/381 170/381
Je vais dans un bar associatif
En quelques mots !

Les bars associatifs sont en plein boom partout en France

Les villes et villages de France ont besoin de lieux où se crée du lien social, créatif et culturel

Un lieu pour recréer du lien

Rien de tel qu’un bon bar pour animer la vie d’un quartier. Alors si en plus c’est un bar solidaire associatif, c’est encore mieux. C’est l’idée avec le Troisième Café qui est installé à deux pas du marché des enfants rouges dans le 3ème arrondissement depuis 2012.  Mais en même temps, dans les grandes villes, avec la flambée des prix du logement, on trouve de moins en moins de commerces de proximité qui font battre le coeur d’un quartier. Partant de ce constat, des habitants du 3ème arrondissement ont décidé de monter une association pour porter le projet du Troisième café.

En plus d’être un lieu pour créer du lien entre habitants du 3ème arrondissement, le café propose une cuisine bio plus qu’abordable (5euros le risotto la dernière fois que j’y suis allé), mais également des concerts, des expositions mais aussi plein d’ateliers pour se former à tout un tas de choses (CV en anglais, cuisine du monde et j’en passe).

Un tissu social et culturel qui se renforce

Essentiellement géré par des bénévoles, le café compte aujourd’hui plus de 4.00 adhérents (oui, il faut payer une adhésion de 15 euros, valable un an, pour manger et consommer de l’alcool). Mais il y a aussi quelques salariés qui font tourner la boutique et la plupart du temps ce sont des personnes éloignées du monde du travail qui retrouve un emploi grâce à cet endroit unique.

Moi dès que j’ai passé la porte du café, je m’y suis senti comme un poisson dans l’eau. Des gens sympas, une ambiance bienveillante, une nourriture excellente et abordable…que des bonnes raisons d’aller y faire un tour. Et ce genre d’initiative est en plein boom avec des dizaines (et même des centaines) de projets de se genre en construction ou déjà en fonctionnement partout en en France. Alors à votre santé !

Julien Vidal
L'auteur :  Julien Vidal

Julien est le fondateur du mouvement Ça commence par moi. Aujourd'hui, il continue à accélérer la prise de conscience écocitoyenne partout en France.

Julien est le fondateur du mouvement Ça commence par moi. Aujourd'hui, il continue à accélérer la prise de conscience écocitoyenne partout en France.

J’agis aujourd’hui

› Je découvre le principe du bar associatif

› Je me rends au bar associatif le plus proche de chez moi


Créez votre compte pour suivre vos progrés !

CREER UN COMPTE

Pour aller plus loin !

Pour aller plus loin


Sensibiliser les commerçants à la pollution lumineuse

Un flyer pour expliquer aux commerçants l’importance d’éteindre son enseigne lumineuse la nuit.



Sensibiliser les commerçants à la pollution lumineuse

Un flyer pour expliquer aux commerçants l’importance d’éteindre son enseigne lumineuse la nuit.