-->
332/400 332/400
Je dis stop au Black Friday
En quelques mots !

Je prends conscience des dérives des grandes enseignes

Je boycotte le Black Friday

Je me rends compte qu’il y a une vie après la surconsommation

Une absurdité importée des États-Unis

Attention si vous vous baladez dans la rue aujourd’hui car vous pourriez avoir un accident si vous passez trop prêt d’un magasin ? Pourquoi, parce qu’aujourd’hui c’est le retour du “Black Friday”. Cette absurdité importée des États-Unis qui est illustration parfaite du règne de l’hyperconsommation et des promotions perpétuelles.​

Pour vous donner une idée de l’ampleur de la catastrophe écologique qui se joue, rien que ce weekend (de 23 au 25 novembre), les Français devraient dépenser 5,7 milliards d’euros. Un véritable raz-de-marée du “toujours plus” qui a pris une ampleur folle dans notre pays en quelques années seulement. Imaginez un peu, pratiqué par 3 % des commerçants parisiens en 2015, le « Black Friday » était mis en avant par 44 % des enseignes en 2017.

Et si vous en avez pas eu assez, le “Cyber Monday” arrivera pour nous achever définitivement le 26 novembre. Ah non, c’est vrai, vient ensuite toute la frénésie de Noël dans les magasins. C’est quand même dingue non ? À l’heure où de plus en plus de français s’interrogent sur les achats responsables, les origines des produits et le gaspillage, les grandes marques, elles, tirent la couverture dans le sens opposé pour nous pousser à consommer toujours plus. Pourtant, une étude récente de l’ADEME nous montre que les objets pourraient être le post d’émission de CO2 le plus important chez les individus. Sans parler des conditions de travail déplorables dans lesquelles tous ces produits sont fabriqués ni même du fait qu’on sait pertinemment qu’en changer tous les quatre matins ne nous rend pas plus heureux.

La résistance s’organise en France

Heureusement, la résistance s’organise et des marques françaises ont décidé de lancer le Green Friday. Concrètement, les entreprises participant à l’opération ne proposeront pas de réductions à leurs clients le jour du Black Friday et s’’engagent à reverser 15% de leur chiffre d’affaires de la journée au profit d’associations engagées pour une consommation responsable.

Et si vous voulez aller encore plus loin, pourquoi ne pas éviter d’acheter des produits neufs. Le défi Rien de neuf de l’association Zero Waste France va dans ce sens et nous accompagne à changer nos habitudes de consommation car il n’y a pas que le neuf dans la vie (ni même l’occasion d’ailleurs puisque bien souvent on peut refuser, emprunter ou faire soi-même). Bref, autant de manières de ne pas tomber dans le piège si grossièrement tendu par les grandes enseignes. Moi aujourd’hui du coup, je vais faire du vélo, au moins ça me rend vraiment heureux et ça ne participe pas à la destruction de notre planète. Je dis stop au Black Friday

Julien Vidal
L'auteur :  Julien Vidal

Julien est le fondateur du mouvement Ça commence par moi. Aujourd'hui, il continue à accélérer la prise de conscience écocitoyenne partout en France.

Julien est le fondateur du mouvement Ça commence par moi. Aujourd'hui, il continue à accélérer la prise de conscience écocitoyenne partout en France.

J’agis aujourd’hui

› Je questionne ma surconsommation

› Je ne boycotte le Black Friday


Créez votre compte pour suivre vos progrés !

CREER UN COMPTE

Pour aller plus loin !

Pour aller plus loin


Sensibiliser les commerçants à la pollution lumineuse

Un flyer pour expliquer aux commerçants l’importance d’éteindre son enseigne lumineuse la nuit.



Sensibiliser les commerçants à la pollution lumineuse

Un flyer pour expliquer aux commerçants l’importance d’éteindre son enseigne lumineuse la nuit.