-->
344/365 344/365
Je laisse un café « suspendu »
En quelques mots !

Il existe des moyens simples de donner un coup de pouce aux personnes vulnérables

Les commerçants du quartier peuvent être un tissu fort d’entraide

En tant que citoyen, nous avons des occasions régulières de contribuer à la justice sociale

De plus en plus d’occasions de se montrer solidaire

Je ne sais pas vous mais moi je trouve vraiment qu’on voit de plus en plus d’initiatives solidaires se mettre en place en France. Je le pressentais quand je vivais à l’étranger mais depuis que je suis rentré dans notre beau pays, il ne se passe quasiment pas un seul jour sans que je sois le témoin d’un nouveau projet désintéressé ou d’un geste de solidarité.

Et le moins qu’on puisse dire c’est que cette tendance se retrouve vraiment dans tous les aspects de notre vie, même au café ! Oui, oui même au café puisque de plus en plus d’établissements ont mis en place le principe du café suspendu.

Rien de tel qu’un café pour se réchauffer

Aussi appelé café “en attente” le principe, qui nous vient de Naples, laisse la possibilité à n’importe quel client de payer un ou plusieurs cafés en plus au moment de régler sa consommation. Ce café, laissé en attente, pourra être demandé à tout moment de la journée par une personne dans le besoin qui verra sur le tableau derrière le comptoir s’il reste des cafés suspendus en attente.

J’adore l’idée et je le fais de temps en temps quand je suis de passage à la Lingerie, qui est la cantine solidaire des Grands Voisins. C’est d’ailleurs d’autant plus utile sur ce site qui abrite des centaines de personnes vulnérables qui peuvent ainsi se réchauffer avec un bon café de temps en temps. Bref, encore un moyen de se montrer généreux et d’avoir un vrai impact avec seulement un euro ! La prochaine fois que vous irez boire un café, n’hésitez pas à demander au serveur si le principe est appliqué dans le bar ou à le lui suggérer si ce n’est pas le cas !

Julien Vidal
L'auteur :  Julien Vidal

Julien est le fondateur du mouvement Ça commence par moi. Aujourd'hui, il continue à accélérer la prise de conscience écocitoyenne partout en France.

Julien est le fondateur du mouvement Ça commence par moi. Aujourd'hui, il continue à accélérer la prise de conscience écocitoyenne partout en France.

J’agis aujourd’hui

› Je découvre le principe des cafés “suspendus”

› Je paye des cafés en avance la prochaine fois que je vais dans un bar

› Si le patron ne connait pas le principe, je lui explique pour qu’il le mette en place


Créez votre compte pour suivre vos progrés !

CREER UN COMPTE

Pour aller plus loin !

Pour aller plus loin


Sensibiliser les commerçants à la pollution lumineuse

Un flyer pour expliquer aux commerçants l’importance d’éteindre son enseigne lumineuse la nuit.



Sensibiliser les commerçants à la pollution lumineuse

Un flyer pour expliquer aux commerçants l’importance d’éteindre son enseigne lumineuse la nuit.