-->
228/381 228/381
Je réalise l’impact de l’industrie textile sur la planète
En quelques mots !

L’industrie textile est l’une des plus polluantes au monde

Nous consommons de plus en plus de vêtements qui durent de moins en moins longtemps

Les marques durables et éthiques sont en plein boom

Les dessous de la mode

L’industrie du textile est l’une des plus polluante au monde. Certains experts avancent même qu’elle est 2ème du classement derrière le pétrole ! Voilà, c’est dit ! C’est dingue non ? Et pourtant c’est bien le cas. Tous les vêtements que nous portons (ou entassons dans nos armoires) sont en fait des désastres écologiques et humaines complètement invraisemblables et très peu de gens sont au courant. Il faut dire que dès qu’on parle de vêtements on touche à un sujet qui va bien au-delà de la logique. Et oui, on touche à la mode, au beau, au superflu aussi…en fait, à tous ces artifices que nous utilisons chaque jour pour nous sentir plus beau, plus stylé, plus séduisant! Et du coup, on perd très rapidement le sens des proportions dès qu’il s’agit de s’habiller.

Et le moins qu’on puisse dire c’est qu’on adore ça, acheter des vêtements ! Les chiffres exactes sont difficiles à trouver mais j’ai pu lire que plus de 80 milliards de vêtements sont produits chaque année, ça donne le tournis…

Un désastre écologique et social

Et l’industrie du textile cumule un peu toutes les tares tout au long de la chaîne de production. Que ce soit les matières premières qui font plusieurs fois le tour du monde et la pollution des transports qui va avec. Mais aussi les quantités hallucinantes de pesticides et d’eau utilisés pour la culture du coton, puis les produits chimiques pour traiter les tissus. Ou encore les conditions de travail des travailleurs (souvent des enfants) des pays défavorisés où sont situées les usines. Et enfin le fait que les vêtements ont des durées de vie très limitées, on se rend bien compte qu’il y a trop de choses qui ne tournent pas rond pour continuer comme ça. Pour définitivement enfoncer le clou, voici quelques chiffres: 2500 litres d’eau sont utilisés pour fabriquer un t-shirt de 250 grammes ; 10% de la production mondiale de pesticides sont engloutis par la culture du coton ; 70% des cours d’eau en Chine sont pollués à cause de l’industrie textile ; 1 cargo de transport de marchandises équivaut à 50 millions de voitures en matière de pollution ; 70% de notre garde-robe n’est pas portée.

Bref, tout ça pour dire qu’il est temps de se rendre compte de l’envers du décor et que si on est très content d’aller payer nos vêtements que quelques euros dans les centres commerciaux, ces mêmes vêtements ont en fait un coût écologique et humain énorme. Moi quand je me suis rendu compte de ça, j’ai bien entendu accusé le coup mais je me suis aussi dit que c’était sans doute une belle opportunité de découvrir les initiatives locales et solidaires qui existent dans le domaine. Une prise de conscience nécessaire avant de passer à l’action !

Julien Vidal
L'auteur :  Julien Vidal

Julien est le fondateur du mouvement Ça commence par moi. Aujourd'hui, il continue à accélérer la prise de conscience écocitoyenne partout en France.

Julien est le fondateur du mouvement Ça commence par moi. Aujourd'hui, il continue à accélérer la prise de conscience écocitoyenne partout en France.

J’agis aujourd’hui

› Je me renseigne sur les impacts de l’industrie textile

› Je découvre à quel point la mode est nocive sur l’environnement et pour les travailleurs


Créez votre compte pour suivre vos progrés !

CREER UN COMPTE

Pour aller plus loin !

Pour aller plus loin


Porter la transition auprès de son Maire

Une liste de mesures concrètes à porter collectivement pour lancer la transition dans sa commune.



Porter la transition auprès de son Maire

Une liste de mesures concrètes à porter collectivement pour lancer la transition dans sa commune.