-->
355/381 355/381
J’entretiens la pelouse grâce à l’éco-pâturage 
En quelques mots !

Il est primordial de recréer un lien fort avec la nature

J’utilise des procédés naturels pour entretenir mon jardin

L’éco-pâturage est de plus en plus utilisé partout en France

Marre du rituel de la tondeuse ?

Le printemps arrive et dans certaines contrées notamment humides, la pelouse reprend une croissante rapide : il va falloir tondre ! Aussi, c’est reparti, sa tondeuse en main, on y passe 1 heure, 2 heures, 3 heures …. Et il nous faut recommencer cet exercice de manière hebdomadaire ou bimensuel. Bref on y dépense du temps, de l’énergie, de l’électricité ou du carburant pour soi-même et notre planète. Une alternative pour les moyennes à grandes surfaces ? Avez-vous pensé à l’éco-pâturage ?​

Petit aparté, il peut être bon de laisser une partie de son jardin un peu plus en friche, à l’image des forêts (modèle qui perdure dans le temps !). Laisser monter l’herbe en graines et vous verrez tout un tas de petits insectes et autre membres de la faune locale dont vous n’avez pas idée ! Votre jardin n’en sera que plus beau par la suite ! Mais nous dévions, ce serait un débat à part entière.

Laisser la nature s’occuper de la nature

L’éco-pâturage est une idée grandiose de laisser la nature … s’occuper de la nature. Traduction, laisser des moutons (ou chèvres) tondre votre pelouse à votre place moyennant un peu d’eau régulièrement, de l’attention et un abri au fond de votre terrain. Ces animaux adorables, à l’intelligence suprême … (dernière remarque à nuancer) vous saluerons d’un bêêêllement quotidien (peut-être plusieurs), se suffisent d’une herbe grasse et fertiliseront votre sol de quelques déjections. Et comme dirait les enfants : ce sont des gros doudous !

Vous avez la possibilité de les louer à un paysagiste qui pratique l’éco-pâturage avec un coût dépendant du service demandé (installation clôture amovible ou non, mangeoire, abri …), qui assure également un service vétérinaire et la tonte de ces jolies petites bêtes un fois l’an. Vérifiez que celui-ci pratique l’écopâturage dans le respect de l’animal (ci-dessous le lien du paysagiste que j’ai pu sollicité). Vérifiez que les animaux sont exempts de parasites tels que la douve. La 2e option est de vous en procurer. Vu le tôt de reproduction de ceux-ci, vous trouverez certainement une personne qui vous en cèdera, mais toujours par 2. Le mouton ne souffre pas la solitude … et c’est parti… 1, 2, 3 broutez !

Anne Patsouris
L'auteur :  Anne Patsouris

Anne a 34 ans et elle vit à côté d'Angers.

Anne a 34 ans et elle vit à côté d'Angers.

J’agis aujourd’hui

› Je passe à l’éco-pâturage pour entretenir mon jardin/a>


Créez votre compte pour suivre vos progrés !

CREER UN COMPTE

Pour aller plus loin !

Pour aller plus loin


Créer un nichoir à abeilles

Un mode d’emploi pour fabriquer un nichoir à abeilles et préserver la biodiversité



Créer un nichoir à abeilles

Un mode d’emploi pour fabriquer un nichoir à abeilles et préserver la biodiversité