-->
401/403 401/403
Je limite la qualité du streaming vidéo
En quelques mots !

Le streaming vidéo représente la très grosse majorité du flux de données sur le Web

Il est urgent de prendre conscience de l’impact de la vidéo sur notre bilan écologique

De nombreuses méthodes existent pour réduire la consommation d’énergie du streaming

Combien pèse le streaming ?

Je le vois déjà… le streaming de mes rêves, le dernier film de Makoto Shinkai “Les enfants du temps” ! Le revoir, car je l’ai déjà vu au cinéma en avant-première au chouette festival des Utopiales à Nantes. Mais le revoir comment, où, sur quel format ? Acheter le DVD, tellement je suis fan de son travail esthétique et créatif ? Oui…mais probablement cela sera un usage unique. L’acheter en occasion, dans une ressourcerie cela serait mieux, le trouver sur internet et le faire voyager depuis l’autre côté de la France, c’est pas terrible comme empreinte écologique ! M’inscrire à la bibliothèque de ma commune, celle qui dispose d’une section vidéothèque, c’est la meilleure option ! Toutefois le streaming peut s’avérer une option acceptable si elle rentre dans une démarche raisonnable de visionnage internet.

Je me suis de nouveau posé la question lors du visionnage en replay France.tv du chouette documentaire portant notamment des valeurs d’agroécologie “Des fraises pour le renard”​. C’est un documentaire passionnant, porteur d’un message d’espoir au cœur d’un hiver d’humanité, mais quelle est l’empreinte carbone de ce visionnage ? Et celui du stockage, même limité dans le temps pour les replays accessibles, mais souvent ​stocké ​ad vitam eternam ?

L’​étude allemande du Süddeutsche Zeitung (pour les germanophones) indique que “la gamme des émissions de CO2 est comprise entre 105 et 153 kg par To (téraoctet) de capacité de stockage par an”, selon l’efficacité énergétique du centre de données. Ces chiffres sont peu parlant : quel est le poids d’un fichier numérique du film engagé “Demain” de Cyril Dion qui dure presque 2h ? La taille d’un film est calculée en Mo (mégaoctet) ou Go (gigaoctet). En moyenne pour un film de 2 heures, un mp4 “pèsera” 700 Mo, un DVD 4,7 Go et un Blu-ray 25 Go. Nous pouvons donc ici considérer que le film “Demain” pèse 0,7 Go, soit 0,0007 To, stocké à une valeur moyenne de 125 Kg C02 / an / To, soit environ 88 g C02 / an. Le stockage de ce film sur une plateforme de diffusion pendant 10 ans pèsera donc environ 900 g C02.

Quel est le coût du visionnage selon le réseau cellulaire ou fixe en g C02 / h ? ​Le contenu vidéo représente 80% du trafic de données sur les réseaux de télécommunications. Le choix du support pour votre vidéo représente un impact énorme ! Ces chiffres ne représentent bien entendu pas le bilan carbone du déploiement du réseau lui-même et des terminaux de lecture. ​Le visionnage à 2 millions de vues sur un téléphone 3G du film pèserait donc : 2 000 000 * 2h x 90 g C02, 360 Tonnes de C02, rien que pour le visionnage du film !!!!

Le streaming et les “bonnes” résolutions

Parlons maintenant de la résolution numérique. Essayons de croiser les sources. Une simple règle de trois nous propose une indication théorique (les puristes me pardonneront la simplification extrême (et erronée) des calculs) pour l’impact de la qualité d’une vidéo en streaming : passer d’une qualité de 720p (pixels) à 360p doit nous faire économiser au moins 50% de C02.

En 2019, 301 films ont été produits en France (​source CNC​). La fréquentation cinématographique en 2019 a été établie à 213 millions d’entrées (​source CNC​). Quel serait l’impact carbone si l’ensemble des entrées cinémas étaient converties en streaming sur un smartphone 4G (ratio le plus cohérent et courant) ? 213 millions x 1,66 film (1h40 durée moyenne aléatoire) x 13g = +4610 Tonnes de C02 de visionnage (sans compter le stockage d’un an de ses 300 films) ! Vertige des chiffres !

Mince alors… quel médicament dois-je prendre pour faire passer cette migraine soudaine ? Je vais plutôt appliquer la méthode vietnamienne ​Dien Chan avec des points de réflexologie faciale pour me soulager. Je prends mes outils en main et j’entends le téléphone sonner chez moi… pas la ligne fixe, mais le smartphone d’un membre de ma famille… ma petite nièce de 10 ans appelle en mode visio. A priori, c’est une belle idée de la voir en image sourire… mais un acouphène fait vibrer mon système auditif, est-ce là un signe de l’intuition. Quel est l’impact d’un appel visio comparé à un appel vocal classique ? Cette même étude allemande nous informe que l’appel visio aurait un impact 5 fois plus important, d’environ 300 Mo / heure pour un support 4G. Sortez votre calculette, faites vos jeux, rien ne va plus…les jeux sont faits ! Impair rouge et manque ! Banqueroute totale de votre compte carbone !

C’est celui qui s’égare qui découvre de nouveaux chemins (Nils Kjaer, poète norvégien)

Égarez-vous alors…soyons inventifs et critique à l’égard de la société de consommation qui, par ses techniques de marketing, nous invite à consommer toujours plus de vidéos : stratégie des films ne sortant plus du tout au cinéma (ex. plateforme Disney+ et le dernier Mulan), disponibilités des replays des chaînes de télévision, y compris des compétitions sportives, multiplication des vidéos inutiles de chats faisant des bêtises et vues des millions de fois…

Comment estimer l’impact réel d’un streaming vidéo ? La comparaison est-elle possible avec un support physique de type DVD ou Blu-ray ? L’empreinte carbone étudiée est uniquement ici la part pour sa diffusion et son stockage, et non pas l’activité artistique de création de cette vidéo (tournage du film, caméras, montage, promotion…). L’autre jour j’ai entendu un chiffre sensationnel : la création d’un avatar de personnage dans un jeu vidéo aurait le même impact carbone que celui de la vie de 40 Éthiopiens ! Pour Lao-Tseu, un maître taoïste chinois, ​“un voyage de mille lieues a commencé par un pas” ​: ce pas est à faire aujourd’hui dans nos choix de consommation car, tous ensemble, collectivement, nous avons la responsabilité et le devoir de ne pas ignorer notre bilan carbone.

Albert Camus annonce que “la vraie générosité envers l’avenir consiste à tout donner au présent”. Allons-y, ça commence par moi, par toi ! Il est venu le temps… de donner des petits actes en changeant le paramétrage de la qualité des vidéos diffusées sur internet et en relayant sur les réseaux sociaux ton action positive du jour. Voici quelques conseils concrets sur quelques plateformes bien connues :

> Facebook : au menu général de votre page, Paramètres et confidentialité / Vidéos / Qualité par défaut (= Définition standard uniquement) + Lecture auto (=Non), ce qui positionne à Auto 480p au lieu de Auto 720p, tu dois ensuite modifier vidéo par vidéo la qualité si nécessaire.

> YouTube : appuie en bas d’une vidéo sur la roue crantée de paramétrage, puis sélectionne la qualité 240p ou max 360p par défaut et non plus Auto 720p : un cookie est déposé et conserve votre choix

> France.tv (replay) : roue crantée en haut droit et changer la valeur par défaut “Automatique (supérieure)” à la valeur de votre choix, idéalement “compacte” ou “standard”, voire mini. Le hic c’est que le paramétrage n’est pas conservée d’une vidéo à l’autre

> Dailymotion : même principe en haut à droite, en changeant la qualité par défaut “Auto” mis à 480p, le paramétrage est bien conservé pour les autres vidéos.

> MyCanal : clic droit sur la vidéo + choix “intermédiaire”

Tu peux également réfléchir à étudier ton bilan carbone et adapter ta consommation, étape par étape, pour qu’elle soit plus respectueuse de l’environnement. Nous vivons en France dans un pays privilégié au regard du niveau et des conditions de vie d’autres pays. Il est primordial d’être raisonnable et de ne pas invoquer l’argument bateau “nous n’avons qu’une vie, il faut en profiter”…car nous n’avons également qu’une seule planète et l’être humain n’est pas le maître à bord de la biodiversité.

Vincent
L'auteur :  Vincent

Stimulé par l'air marin de l'Atlantique et la beauté des zones naturelles de sa région, Vincent apprécie butiner (et diffuser) les idées et les initiatives citoyennes, alternatives à un monde plus sobre et responsable.

Stimulé par l'air marin de l'Atlantique et la beauté des zones naturelles de sa région, Vincent apprécie butiner (et diffuser) les idées et les initiatives citoyennes, alternatives à un monde plus sobre et responsable.

J’agis aujourd’hui

› Je m’inscris à une bibliothèque proche de chez moi proposant des DVDs

› Je privilégie l’appel téléphonique sans visio

› Je limite le flux vidéo à 144p pour la musique, 240p pour les interviews et 480p pour les films


Créez votre compte pour suivre vos progrés !

CREER UN COMPTE

Pour aller plus loin !

Pour aller plus loin


Porter la transition auprès de son Maire

Une liste de mesures concrètes à porter collectivement pour lancer la transition dans sa commune.



Porter la transition auprès de son Maire

Une liste de mesures concrètes à porter collectivement pour lancer la transition dans sa commune.