-->
375/381 375/381
Je rafraîchis mes meubles de cuisine et de salle de bain
En quelques mots !

La rénovation de son logement peut avoir un impact écologique considérable

L’éco-rénovation est un sujet complexe à la portée de tous à condition de prendre son temps

Rénover son logement de manière écologique est un investissement sur le long terme

Repeindre ou revernir pour allonger la durée de vie de vos meubles

Si l’envie vous prend de rafraichir les meubles de votre cuisine et/ou de votre salle de bain, sachez que de nombreuses alternatives s’offrent à vous en prenant compte de vos moyens plus ou moins limités et de votre expérience en la matière plus ou moins longue. Pour la cuisine comme pour la salle de bain, si les meubles sont en bois plein, alors un coup de ponçage et vous pouvez la repeindre ou les vernir (voire changer les poignées de porte) pour lui donner une seconde jeunesse. Beaucoup de vidéos expliquent cela sur internet. Il existe d’ailleurs des vernis et peintures naturels et faits en France : c’est encore mieux pour limiter les COV et leur empreinte écologique.

Si les meubles sont en mélaminé/stratifié ou autres, la rénovation est moins facile. Esthétiquement on peut tenter des revêtements adhésifs pour meubles, mais s’ils tombent en ruine, tous ces panneaux d’aggloméré finiront à l’incinérateur ou dans de nouveaux panneaux s’ils sont recyclés ! S’ils ne sont pas encore bons à jeter, mais que vous devez en changer, donnez ou vendez-les (sur donnons.org ou Leboncoin par exemple) : à bas prix ou gratuits ils trouveront sûrement preneur : dans mon cas certains avaient même loué un camion pour venir les chercher, volume oblige !

Acquérir de nouveaux meubles à l’impact réduit

Si jamais vos meubles ne peuvent pas être sauvés il va falloir passer à la vitesse supérieure. Et l’acquisition d’une nouvelle cuisine n’est pas aisée :

  • On peut regarder sur Leboncoin, car il y a souvent des cuisines en vente, mais il faut que celle-ci fasse la taille et ait la bonne configuration, ce qui n’est pas toujours le cas.
  • Du côté des cuisinistes grands publics, ce n’est pas faute d’avoir essayé, mais après 3 essais et 3 devis qui variaient du simple au quintuple, aucun n’était capable de nous proposer des caissons en bois naturel (pas en panneaux de particules, pour limiter les COV et pour la durabilité/réparabilité), et aucun ne pouvait me garantir l’origine du bois plein proposé seulement sur les façades de meubles. Tout au mieux pouvaient-ils me garantissaient qu’un pourcentage du bois utilisé est labellisé (PEFC, FSC), ce qui est une excellente chose à vérifier si vous choisissez cette option. Mais grosse déception tout de même, surtout venant de ceux qui se disent haut de gamme et made in France…
  • Après des recherches approfondies, j’ai cependant fini par trouver deux marques de cuisine naturelles et écologiques made in France : O-Boulot, qui se commercialise par un réseau de revendeurs et Bois-d’Antan, qui dispose d’un configurateur en ligne.
Se réapproprier son logement en y mettant sa touche perso

Pour les meubles de salle de bain, la seconde main est sans doute plus facile, car les meubles sont en général de taille plus « standard ». Comme pour les meubles de cuisine, les enseignes grands publics communiquent peu sur l’origine des bois utilisés (dans le meilleur des cas seulement sur leur éventuelle labellisation PEFC/FSC – ce qui est un bon critère si l’on fait ce choix-là). L’un des deux fournisseurs de cuisine écologique propose aussi un unique modèle de meuble de salle de bain, mais à nouveau c’est un budget. Sans doute l’ « occasion » reste-t-elle pour les meubles de salle de bain le meilleur rapport écologie-fonctionnalité-prix.

C’est en emménageant dans un appartement des années 70 qui n’avait jamais été rénové que s’est posée pour moi la question du rafraîchissement des meubles de cuisine et de la salle de bain. En effet cuisine et salle de bain d’époque ont dû être démontées pour changer le système électrique, et ne pouvaient plus être remontées telles quelles dans la nouvelle configuration. Je pense que l’impact d’une cuisine ou d’une salle de bain rafraîchie écologiquement est d’abord un impact sur soi et sur son moral, puisque ce sont des lieux destinés à prendre soin de soi, par l’alimentation et la toilette. C’est aussi une manière de prendre soin de la création, et l’on évite ainsi d’alimenter l’industrie du meuble « jetable », au détriment des forêts fragiles et du climat de notre planète.

Pour ma part, nous avons eu la chance de pouvoir investir dans une cuisine Bois d’Antan via internet, dont le vernissage (au sens propre) a été l’occasion d’un chantier participatif si efficace que je n’ai pas touché un pinceau ! Avoir rafraîchi les meubles de sa cuisine et de sa salle de bain de manière écologique est une satisfaction quotidienne et un encouragement durable à utiliser ces espaces au service de soi et des autres dans le respect de la planète.

Nicolas Bourdel
L'auteur :  Nicolas Bourdel

Nicolas Bourdel a 30 ans et il vit à Paris.

Nicolas Bourdel a 30 ans et il vit à Paris.

J’agis aujourd’hui

› Je prends conscience de l’impact écologique de la rénovation de son logement

› Je rafraîchis mes meubles de cuisine et de salle de bain écologiquement


Créez votre compte pour suivre vos progrés !

CREER UN COMPTE

Pour aller plus loin !

Pour aller plus loin


Construire une table de chevet en carton

Un mode d’emploi pour fabriquer son propre meuble grâce à des matériaux recyclés.



Construire une table de chevet en carton

Un mode d’emploi pour fabriquer son propre meuble grâce à des matériaux recyclés.