-->
205/390 205/390
Je bois des jus de fruits naturels, locaux et bio
En quelques mots !

Le consommateur a un pouvoir considérable à chaque fois qu’il achète un produit plutôt qu’un autre

Les jus de fruits industriels ont un impact écologique et social considérable

Il faut privilégier une alimentation naturelle, locale et bio

Bien commencer sa journée

Tout le monde le sait, le petit-déjeuner est le repas le plus important de la journée. Ce qu’on mange et ce qu’on boit le matin en se levant va grandement contribuer à notre état de forme pendant toute la journée et du coup, on met les petits plats dans les grands. Et si certains préfèrent les tartines aux céréales et que d’autres optent pour des oeufs, tout le monde est d’accord pour se prendre un bon verre de jus de fruits.

Et forcément, dès qu’on parle de jus de fruits on pense immédiatement au jus d’orange qui représente, de loin, le type de jus de fruits le plus bu dans le monde. Seulement voilà, derrière ce geste quotidien du matin se cache des conséquences pour la planète et pour les travailleurs que les entreprises tentent de garder secrètes à tout prix.

Le coût caché des jus de fruits industriels

Forcément, quand on sait que la plupart des oranges viennent du Brésil, vous imaginez bien que l’empreinte carbone d’un litre de jus est loin d’être négligeable. Et c’est sans parler des quantités astronomiques de produits chimiques qui sont utilisés dans un pays qui n’est pas très regardant dès qu’il s’agit de protéger l’environnement. Et puis, la culture d’orange a besoin d’énormément de main d’oeuvre. Les conditions de travail y sont déplorables et les entreprises à la tête de ce secteur ont été maintes fois accusées d’abus (logements insalubres, pas de prise en charge médicale et manquements aux mesures de sécurité). Alors quand on rajoute à ce tableau bien noir le fait que les petits producteurs sont très dépendants des grands groupes dans la vente de leur production qu’ils doivent souvent laisser partir à des prix ridicules, on se rend bien compte qu’il y a quelque chose qui ne tourne pas rond.

Du coup, moi c’est décidé, je ne bois plus de jus de fruits industriels. D’autant qu’il est souvent aussi sucré qu’un soda. Et je privilégie les jus de fruits naturels, bio et locaux, pomme et poire en tête. Une excellente manière de favoriser un travail décent tout en réduisant au maximum l’empreinte carbone de mon petit déjeuner. Et si jamais, je veux absolument me faire un jus d’orange, il y a toujours l’option de presser soi-même des oranges bio pour se préparer son précieux breuvage.

Julien Vidal
L'auteur :  Julien Vidal

Julien est le fondateur du mouvement Ça commence par moi. Aujourd'hui, il continue à accélérer la prise de conscience écocitoyenne partout en France.

Julien est le fondateur du mouvement Ça commence par moi. Aujourd'hui, il continue à accélérer la prise de conscience écocitoyenne partout en France.

J’agis aujourd’hui

› Je me renseigne sur l’impact des jus de fruits industriels

› Je bois des jus de fruits locaux et bio


Créez votre compte pour suivre vos progrés !

CREER UN COMPTE

Pour aller plus loin !

Pour aller plus loin


Demander une cantine plus verte

Une pétition à envoyer à votre Maire pour demander 100% de nourriture bio dans les cantines !



Demander une cantine plus verte

Une pétition à envoyer à votre Maire pour demander 100% de nourriture bio dans les cantines !