-->
296/365 296/365
Je mets des plantes dépolluantes chez moi
En quelques mots !

L’air intérieur est plus pollué que l’air extérieur

Certaines plantes ont des vertus dépolluantes

Respirer chez soi

Ce n’est pas nouveau, l’air de nos appartements est hyper pollué. Peintures, produits d’entretien chimiques, fumées des bougies ou encore vapeurs des cuissons sont autant de raisons qui font que l’air de nos foyers est plus pollué que l’air extérieur. C’est dingue non ? Et c’est d’autant plus à prendre au sérieux que nous passons environ 80% de notre temps dans des espaces clos…raison de plus pour faire hyper gaffe.

Et aujourd’hui je reviens à la charge avec une nouvelle action à adopter pour rendre l’air de son chez-soi encore plus sain et c’est à la NASA qu’on doit cette trouvaille. En effet, une étude de la célèbre agence spatiale américaine a resurgi pour nous indiquer quelles sont les plantes d’intérieur les plus dépolluantes.

Remettre la nature au coeur de son foyer

Les plantes que vous mettez chez vous pourraient avoir un impact sur la qualité de l’air que vous respirez tous les jours. Le chlorophytum est, par exemple, efficace contre le monoxyde de carbone échappé de la gazinière, alors qu’un dragonnier lutte conte les fumées de cigarette ou les parfums d’ambiance. Nous on a opté pour une fleur de lune qui est un véritable épurateur d’air : trichloréthylène, lbenzène, ammoniac, lxylène ou encore formaldéhyde qui émanent des peintures et des colles, rien ne l’arrête. Et en plus la plante est magnifique avec son feuillage vert brillant et ses pétales en demi-lune !

Attention toutefois, il y a forcément un écart entre des tests réalisés en laboratoire et la réalité de son logement. Il ne faut pas se leurrer, quelques plantes vertes ne suffiront jamais à transformer un air intérieur pollué en air. Certaines études avancent en effet que, pour réellement dépolluer l’air d’une pièce, il faudrait 2,4 plantes au mètre carré, soit une véritable forêt.

Sachant que l’air intérieur est jusqu’à 8 à 10 fois plus pollué que l’air extérieur (y compris en ville) il faut également prendre des mesures d’hygiène simples pour préserver la qualité de l’air comme aérer tous les jours, surveiller le taux d’humidité de la pièce pour éviter le développement de moisissures, limiter au maximum l’utilisation de matériaux de construction ou de décoration synthétiques chargés en solvants (moquettes, colles, isolants, peintures, meubles en bois agglomérés…), utiliser des produits d’entretien naturels et bannir les parfums de synthèse ou encore ne pas fumer à l’intérieur ni brûler des encens ou des bougies. En tout cas, ce qui est sûr, c’est que même si la qualité de l’air ne change pas du tout au tout, ça fait du bien au moral d’avoir des plantes chez soi.

Julien Vidal
L'auteur :  Julien Vidal

Julien est le fondateur du mouvement Ça commence par moi. Aujourd'hui, il continue à accélérer la prise de conscience écocitoyenne partout en France.

Julien est le fondateur du mouvement Ça commence par moi. Aujourd'hui, il continue à accélérer la prise de conscience écocitoyenne partout en France.

J’agis aujourd’hui

› Je prends conscience de l’importance de la pollution intérieure

› Je mets des plantes dépolluantes chez moi


Créez votre compte pour suivre vos progrés !

CREER UN COMPTE

Pour aller plus loin !

Pour aller plus loin


Construire une table de chevet en carton

Un mode d’emploi pour fabriquer son propre meuble grâce à des matériaux recyclés.



Construire une table de chevet en carton

Un mode d’emploi pour fabriquer son propre meuble grâce à des matériaux recyclés.