-->
151/346 151/346
Je recycle mes lunettes
En quelques mots !

Je revalorise les objets en les donnant au lieu de les jeter

Je participe à des projets de solidarité en facilitant l’accès à de bonnes lunettes

Je réduis mon empreinte écologique en achetant des objets d’occasion

100 millions de lunettes en France

En France, 4 millions de paires de lunettes sont renouvelées chaque année. Selon la Fondation Krys, 10 millions de paires de lunettes encore utilisables sont jetées tous les ans en Europe et aux Etats-Unis. D’après un sondage réalisé par Atol en 2015, ce sont 100 millions de paires de lunettes qui seraient inutilisées en France, soit une moyenne de deux équipements par porteur de lunettes…. La vue et la mode peuvent évoluer rapidement : on peut vite se lasser de la monture que l’on aime tant et la reléguer au placard… J’avoue avoir eu moi-même quelques paires de lunettes entassées n’ayant pas le cœur de les jeter mais ne sachant pas trop quoi en faire ! Lassée de les voir trainer au banc de touche, je me suis dit qu’il était temps pour moi de de faire quelque chose. Après quelques recherches, je me suis rendue compte que OUI, des solutions étaient possibles pour redonner une seconde vie à mes lunettes.

Le constat est alarmant : 90% de la population avec une déficience visuelle se trouve dans les pays en développement où acheter des lunettes est un luxe difficilement abordable. Selon « Lunettes Sans Frontières », une paire de lunettes représente 6 à 8 mois de salaire en Afrique où l’on compte un ophtalmologue pour un million d’habitants. Dans le monde, près de 200 millions de personnes qui ont des problèmes de vue ne peuvent pas acheter de lunettes, cela affecte également les enfants qui peuvent en conséquence être affectés dans leurs apprentissages.

Donner ou revendre, à vous de choisir

Deux acteurs importants en France permettent de donner une seconde vie aux lunettes de vue et aider des milliers de personnes dans le monde :

  • Médico Lions Club de France, en partenariat avec de grandes enseignes d’opticiens, récupèrent, nettoient et envoient des lunettes à travers le monde. En 2016 et 2017 plus de 2 millions de paires de lunettes françaises ont été envoyées dans 36 pays. Le prix de revient unitaire d’une paire de lunettes ainsi recyclée est d’en moyenne 1,80 € ce qui permet de les rendre accessibles au plus grand nombre.

  • L’association Lunettes sans frontières : à Hirsingue, dans le Haut-Rhin, fondée en 1974 par le Père François-Marie Meyer, du couvent des capucins. Cette association collecte des lunettes pour les malvoyants pauvres. L’association envoie entre 80 et 100 colis par semaine en Afrique, mais s’occupe aussi des personnes ne pouvant s’acheter des lunettes en France.

Pour donner vos vieilles lunettes rien de plus simple : vous pouvez soit les envoyer directement aux associations mentionnées, soit les déposer chez un opticien. En effet, la plupart d’entre eux disposent d’un point de collecte et de filière de valorisation/réutilisation à but humanitaire. (ATOL et KRYS semblent être des acteurs majeurs dans ce domaine, mais le mieux c’est de demander à votre opticien préféré !) Les collectes (lunettes correctives, de soleil, montures en plastique ou en métal…) permettent également de fabriquer jusqu’à 1 000 nouvelles paires de lunettes par an.

Une autre possibilité existe : mettre ses lunettes sur le marché d’occasion. Dingue de lunettes offre une seconde vie aux lunettes en les restaurant et en proposant des modèles refaits à neuf dans leur boutique parisienne. Ils sont preneurs de vos vieilles paires ; n’hésitez pas à les contacter ! Et il est même possible de ne pas bouger de chez soi en les mettant en vente sur les sites d’occasion que vous connaissez bien. Pour ma part j’ai pris l’option humanitaire et suis très heureuse d’avoir remis mes vieilles paires de lunettes entre de bonnes mains sachant qu’elles pourront servir à ceux qui en ont besoin. Mais je ne perds pas de vue le marché de seconde main qui me permettra peut-être de trouver mes prochaines paires de lunettes recyclées et pas chères !

Laetitia Blondel
L'auteur :  Laetitia Blondel

Laetitia a 40 ans et elle vit en Australie.

Laetitia a 40 ans et elle vit en Australie.

J’agis aujourd’hui

› Je fais le tri dans mes anciennes lunettes

› Je donne une seconde vie à mes anciennes lunettes en les donnant ou en les revendant


Créez votre compte pour suivre vos progrés !

CREER UN COMPTE

Pour aller plus loin !

Pour aller plus loin


Installer une boite à lire

Une affiche pour lancer la dynamique du partage de livres dans votre entreprise.



Installer une boite à lire

Une affiche pour lancer la dynamique du partage de livres dans votre entreprise.