-->
371/393 371/393
Je vais manger dans un restaurant d’application
En quelques mots !

Des associations permettent aux jeunes les plus exclus d’avoir une formation professionnelle

Il est important d’agir pour une société plus inclusive

Faciliter l’insertion des jeunes 

Nous sommes mardi et j’ai donné rendez-vous pour déjeuner à une amie dans un restaurant atypique. La table réservée, nous voilà accueillies par Joachim et Platini, deux jeunes en formation au restaurant d’application de la Fondation Apprentis d’Auteuil. Cette œuvre sociale se consacre à l’accueil, la formation et l’aide à l’insertion des jeunes en difficulté sociale depuis plus de 150 ans. Appliqués et en costume, ces deux jeunes nous invitent à nous asseoir et à découvrir les deux menus du jour proposés.

Deux menus, c’est surprenant ? Eh bien, beaucoup moins quand nous apprenons qu’une équipe de jeunes est en formation en cuisine pendant qu’une autre équipe apprend les arts du service en salle. Théophile arrive vers nous avec l’entrée et hésite entre le côté droit et le côté gauche pour nous servir. C’est alors que sa formatrice le conseille délicatement en nous regardant avec un sourire.

Obtenir un métier stable et décent

Le délicieux saumon grillé avec son riz pilaf prend alors une toute autre saveur. Je suis touchée par l’envie de ces jeunes de bien faire et de voir leur concentration. Curieuses de connaître leurs souhaits pour l’avenir, un jeune nous répond qu’il rêve de devenir barman ! Le fondant au chocolat sera la cerise sur le gâteau de ce repas ! C’est sûr, j’y retournerai. Surtout quand je sais que le prix du menu (12 euros le menu) contribue au financement de la formation de ces jeunes en cuisine ou en hôtellerie.

Et voilà comment le fait, assez banal, d’aller au restaurant devient un acte militant pour favoriser l’insertion des jeunes adultes exclus ! On se régale pour un prix tout doux et on donne l’occasion à ces jeunes de se former pour, un jour, obtenir un métier stable et décent.

Victorine Alisse
L'auteur :  Victorine Alisse

Victorine a co-fondé avec Florence le site "À Portée de Mains" sur lequel elles montrent qu'une société inclusive et épanouissante est possible.

Victorine a co-fondé avec Florence le site "À Portée de Mains" sur lequel elles montrent qu'une société inclusive et épanouissante est possible.

J’agis aujourd’hui

› Je vais manger dans un restaurant d’application


Créez votre compte pour suivre vos progrés !

CREER UN COMPTE

Pour aller plus loin !

Pour aller plus loin


Organiser une Plastic Attack

Une lettre à envoyer au directeur du supermarché dans lequel vous allez organiser une plastic attack



Organiser une Plastic Attack

Une lettre à envoyer au directeur du supermarché dans lequel vous allez organiser une plastic attack