-->
150/381 150/381
J’utilise un shampoing solide bio
En quelques mots !

Les solutions bonnes pour la santé sont souvent bonnes pour la planète

Il y a beaucoup trop d’emballages dans notre salle de bain

Le zéro déchet permet de faire des économies d’argent aussi

Trop de produits dans la salle de bain

Vous n’avez jamais remarqué que, plus vous vous lavez les cheveux, plus ils semblent se salir vite ? Et oui, c’est le bon vieux cercle vicieux du shampoing “Pantene absolut repair”, qui appelle un après shampoing “Le Petit Marseillais nutrition Intense actif anti frizz aux huiles d’avocat et Argan” qui incite au baume nourrissant pour cheveux “Ultra doux au beurre de karité” ! Moins ça marche, plus on en utilise !

J’ai commencé à en avoir sérieusement marre, et dès qu’on commence à se renseigner un peu, alors ça fait franchement peur. Tous les shampoings « classiques » n’ont rien de naturel : sulfates, silicones, parabens ; que des produits au mieux irritants, au pire cancérogènes. Ces shampoings respectent la stratégie d’incitation à la consommation parfaitement : les produits agressifs enlèvent le sébum, l’huile naturelle de nos cheveux. Alors pour compenser, notre corps en produit beaucoup plus, et good morning cheveux gras !

Des alternatives saines et économiques

J’ai pensé à me raser la tête et devenir moine tibétaine mais mon copain n’était pas très chaud. Alors, comme toute bonne personne révoltée, j’ai commencé par complètement supprimer le shampoing et en testant la recette du No-Poo, à base de bicarbonate de soude et de vinaigre de pomme. Bon, j’ai lu beaucoup de témoignage de personnes ravies de cette recette, mais j’avoue que je n’ai pas eu le courage d’affronter la période d’adaptation d’un mois. Nouveau boulot, nouveaux collègues, envie de faire bonne impression, tout ça tout ça…

Je me suis plutôt tournée vers les shampoings bio, pour ma part à l’argile, car il a des propriétés contre les cheveux gras. Pas mal ! J’ai commencé clairement à plus espacer mes shampoings. Le hic : un peu cher et toujours beaucoup d’emballage. Et une amie m’a fait découvrir MA solution miracle : le shampoing solide (marque : Lamazuna ou Pachamamai). Un vrai bonheur ! 100% naturel, cheveux magnifiques, 2 shampoings par semaine. Pas donné à l’achat, mais ça fait un mois que je l’ai, je l’ai a peine vu diminuer ! Je n’ai même pas besoin de me faire des après shampoing ou des baumes pour me démêler les cheveux. Le bonus : un emballage canon en carton complètement écologique.

Florence Patsouris
L'auteur :  Florence Patsouris

Florence a 34 ans et agit au quotidien pour l'entrepreunariat des jeunes en France.

Florence a 34 ans et agit au quotidien pour l'entrepreunariat des jeunes en France.

J’agis aujourd’hui

› J’arrête d’acheter des shampoings liquides classiques

› J’opte pour des alternatives zéro déchet et naturelles sous forme de shampoings solides


Créez votre compte pour suivre vos progrés !

CREER UN COMPTE

Pour aller plus loin !

Pour aller plus loin


Créer un nichoir à abeilles

Un mode d’emploi pour fabriquer un nichoir à abeilles et préserver la biodiversité



Créer un nichoir à abeilles

Un mode d’emploi pour fabriquer un nichoir à abeilles et préserver la biodiversité