-->
9/200 9/200
Je vide la corbeille de ma boîte mail
En quelques mots !

Je fais de la place sur les serveurs

Je prends conscience de la pollution du Web

J’adopte les bonnes habitudes de “sobriété digitale”

Le cloud est loin d’être aussi léger qu’un nuage

Changer le monde d’accord ! Mais quel monde ? Un monde de plus en plus connecté où la technologie gagne sans cesse de l’importance dans nos vies.

Du coup, je me rends compte qu’il va falloir être actif dans la “vraie” vie mais qu’il va aussi falloir de plus en plus questionner et s’approprier notre vie immatérielle. En effet, ce n’est parce que nos données sont dans le “cloud” qu’elles n’ont pas un impact bien concret sur notre environnement.

Dans cette optique, notre boîte mail est le parfait exemple de l’impact négatif sur la planète que notre vie technologique peut engendrer “à l’insu de notre plein gré”. Et oui, il ne faut pas se voiler la face, si on nous pose la question, on sait que les serveurs consomment énormément d’électricité. Par contre, au moment de faire le lien entre corbeille pleine, données qui ne servent à rien, serveurs pleins à craquer qui tournent inutilement et gâchis de ressources naturelles, là, c’est plus compliqué.

Jusqu’à 10 milliards d’e-mails envoyés chaque heure

Et pourtant, si tout le monde vidait sa corbeille, on libérerait des millions de téraoctets (car toutes nos données sont stockées en double en cas de bug) et donc on économiserait énormément d’énergie. Pourquoi ? Parce que chaque heure, il y a jusqu’à 10 milliards d’e-mails dans le monde qui sont envoyés. Et la plupart sont des spams…donc vous comprenez pourquoi nos boites sont pleines. Selon l’organisation Carbon Literacy Project, un e-mail standard génère environ de 4gr de CO2 ; avec une pièce jointe volumineuse, il produit jusqu’à 50 g de CO2.  Mis bout à bout, ce sont donc 410 millions de tonnes de CO2 par an qui sont générés par les e-mails. En comparaison, le transport aérien mondial a, quant à lui, produit 859 millions de tonne de CO2 en 2017 d’après l’IATA. Et voilà encore une nouvelle habitude hyper simple, qui, peut avoir un impact conséquent sur notre planète. L’idéal c’est de faire le tri tous les jours et de vider sa corbeille une fois par semaine pour ne pas se laisser envahir.

Pour aller plus loin, on fait attention à qui on met en copie et on privilégie la clé USB à la pièce jointe. Et si vous vous sentez prêt à soulever des montagnes (numériques), vous pouvez également supprimer vos photos et vos vidéos en ligne dont vous ne vous servez plus et qui sont en double ou en triple sur différents espaces pour les héberger définitivement sur un disque dur​. Mais pas de panique, on y reviendra dans d’autres articles pour détailler ces bonnes pratiques plus longuement.

 

Julien Vidal
L'auteur :  Julien Vidal

Julien est le fondateur du mouvement Ça commence par moi. Aujourd'hui, il continue à accélérer la prise de conscience écocitoyenne partout en France.

Julien est le fondateur du mouvement Ça commence par moi. Aujourd'hui, il continue à accélérer la prise de conscience écocitoyenne partout en France.

J’agis aujourd’hui

› Je fais le tri dans ma boite mail

› Je vide ma boite mail régulièrement

› J’adopte les bonnes habitudes de “sobriété digitale”


Créez votre compte pour suivre vos progrés !

CREER UN COMPTE

Pour aller plus loin !

Pour aller plus loin


Sensibiliser les commerçants à la pollution lumineuse

Un flyer pour expliquer aux commerçants l’importance d’éteindre son enseigne lumineuse la nuit.



Sensibiliser les commerçants à la pollution lumineuse

Un flyer pour expliquer aux commerçants l’importance d’éteindre son enseigne lumineuse la nuit.