-->
140/393 140/393
Je choisis une banque éthique et solidaire
En quelques mots !

L’empreinte écologique des grandes banques est colossale

Il existe des banques plus vertueuses qui soutiennent la transition

Les citoyens doivent se ressaisir du pouvoir considérable de leur argent

Ne plus faire le jeu des grandes banques

Changer de banque pour changer le monde ? Oui, je pense que c’est possible et que c’est en valorisant un système bancaire éthique, solidaire et transparent que nous arriverons à construire société plus respectueuse du Vivant. Je dis ça et je comprends que ça puisse faire peur de faire le grand saut. Toute notre vie on nous a dit que les grandes banques qui tiennent la quasi totalité du marché sont les meilleures, les plus stables, les plus sérieuses. Et puis quand on laisse son argent quelque part, on a envie d’être sûr qu’on aura pas de problèmes dans le futur.

Et puis, même si vous prenez conscience du fait que les grandes banques ont un rôle négatif sur l’économie et la société, on peut vite tomber dans le piège du “mais moi si je le fais à mon échelle qu’est-ce que ça change” ? L’argent qui dort sur un compte, c’est pas palpable. Les crises financières, c’est tellement énorme que ça nous dépasse et on peut se sentir complètement impuissant par rapport à ça.

Plein gaz sur les énergies fossiles

En 2016 et 2017, sur 10 euros de financements accordés par les banques aux énergies, 7 euros vont aux énergies fossiles, contre 2 euros seulement aux renouvelables et 1 euro pour le nucléaire.

Et je vous comprends. Mais moi qui ai fait le changement il y a déjà plus de 7 ans, j’aurais tendance à vous dire de le faire d’abord pour vous ! En France, il existe deux banques qui ont un bilan positif quand on analyse leurs activités: transparence, valeurs humaines, financement de l’économie solidaire et sociale. Enfin des banques qui font des choses qui ont vraiment du sens avec notre argent. Et moi ça me fait me sentir bien de savoir que mon argent est utilisé pour dynamiser l’économie locale et créer plus de liens. Contrairement aux grandes banques qui continuent à investir massivement dans les énergies fossiles. C’est bien simple, en 2018, les émissions de gaz à effet de serre issues des activités de financement et d’investissement des quatre principales banques françaises – BNP Paribas, Crédit Agricole, Société Générale et BPCE – dans le secteur des énergies fossiles ont atteint plus de 2 milliards de tonnes équivalent CO2, soit 4,5 fois les émissions de la France cette même année. Chacune des trois premières banques françaises a à elle seule une empreinte carbone supérieure à celle du territoire français.

Des banques engagées et solides

Vous pouvez ouvrir un compte courant au Crédit Coopératif et placer votre épargne à La Nef. Une fois que vous y êtes, c’est comme une banque normale ou presque ! C’est la manière la plus efficace pour mettre un terme à ces pratiques climaticides des grandes institutions financières. En privilégiant, ces structures à taille plus réduite, vous continuez à accéder à des services “classiques” avec des conseillers, une appli pour consulter ses comptes et faire les opérations principales mais par contre vous ajoutez en plus une solidité à en rendre jalouses les grandes banques qui sont pénalisées par tout un tas d’actifs pourris et dangereux. En effet, le fait d’accorder sa confiance à des organismes qui ont décidé d’investir votre argent dans l’économie réelle, souvent locale, représente l’une des options les plus stables pour affronter la prochaine crise financière, avec une sérénité mesurée car leur ratio de solvabilité est supérieur aux banques classiques.. La majorité des prêts octroyés par les banques éthiques vont aux PME et TPE non cotées en bourse, dont le risque de perte en capital, s’il existe, est plus faible.

Moi j’ai même opté pour l’option “tout internet” et ça marche très bien. Avec mon compte, j’ai aussi une option qui permet de verser une partie de mes intérêts à une association de mon choix et il y a également quelques centimes qui sont versés par ma banque à chaque fois que je me sers de ma carte bleue. Pour vous donner une idée, le Crédit Coopératif est aujourd’hui la banque qui verse le plus gros volume de dons via l’épargne de partage. Ce mécanisme permet aux individus de reverser tout ou partie des intérêts de leur épargne sous la forme de don et a permis au Crédit Coopératif de redistribuer 2,6 millions d’euros en 2018 à des associations partenaires telles que le WWF ou Médecins du monde.

Et si vraiment vous voulez avoir une agence à côté de chez vous, vous pouvez opter pour la banque postale qui, même si elle est moins bien notée que le Crédit Coopératif et La Nef, n’a pas un impact aussi catastrophique que les autres grandes banques.

Julien Vidal
L'auteur :  Julien Vidal

Julien est le fondateur du mouvement Ça commence par moi. Aujourd'hui, il continue à accélérer la prise de conscience écocitoyenne partout en France.

Julien est le fondateur du mouvement Ça commence par moi. Aujourd'hui, il continue à accélérer la prise de conscience écocitoyenne partout en France.

J’agis aujourd’hui

› Je prends le temps de comprendre l’impact des banques

› Je change de banque pour être en accord avec mes valeurs

› Je place mon épargne pour soutenir des projets écologiques et solidaires


Créez votre compte pour suivre vos progrés !

CREER UN COMPTE

Pour aller plus loin !

Pour aller plus loin


Organiser un atelier du changement

Un atelier ludique afin de devenir des citoyens et des collaborateurs plus éco-responsables.



Organiser un atelier du changement

Un atelier ludique afin de devenir des citoyens et des collaborateurs plus éco-responsables.