-->
308/381 308/381
Je valorise les produits des petits producteurs
En quelques mots !

Les Français reprennent le goût du local ces dernières années

Mange des produits de saison est bon pour la planète et notre porte-monnaie

Je redécouvre la diversité de nos régions

Les bonnes choses de chez nous

Deux à trois fois par an, je rentre à Grenoble pour passer un peu de temps avec ma famille et mes amis. Et chaque fois c’est pareil, je gagne un cran à ma ceinture, je profite de la montagne pour faire un peu d’exercice et je rentre à Paris les valises bien plus lourdes que ce qu’elles étaient en partant. Et oui, retourner en province, c’est synonyme d’air pur, de grands espaces et de bons souvenirs, mais surtout c’est une histoire de gourmandises à en tomber à la renverse. Et je ramène à la capitale toutes ces délicieuses spécialités du terroir qui valent une fortune dans les magasins des grandes ville : le fromage des Alpes, la liqueur de Chartreuse, la confiture de noix ou encore le chocolat Bonnat.

Le hic, c’est que c’est la fête pendant deux semaines puis petit à petit, les réserves s’amenuisent et le retour à la réalité n’est jamais facile. Et à chaque fois que je me ballade, je tombe forcément sur un magasin qui vend des bons produits du terroir et à chaque fois, je me dis la même chose: “le prix est bien trop élevé pour mon petit porte-monnaie”.

Le covoiturage des produits régionaux

Heureusement, je crois que j’ai trouvé la solution. Ça s’appelle Péligourmet et c’est bien parti pour révolutionner ma consommation de nos spécialités culinaires que j’aimerais voir trouver une place plus régulière dans mon placard et dans mon frigo. L’idée est simple : grâce à une communauté en ligne, chaque personne qui fait un tour en région peut décider de laisser un peu de place dans ses valises pour rapporter les pépites du coin. Ensuite, les annonces sont postées sur le site Internet avec une description du produit, un délai pour la commande et le point de collecte pour récupérer son colis. En plus, le prix est celui du producteur et du coup, ça devient tout de suite plus raisonnable.

Bref, on gagne sur tous les tableaux. On soutient les petits producteurs qui ont souvent bien du mal à joindre les deux bouts. On sauvegarde et valorise des savoir-faire ancestraux. On optimise le transport des denrées alimentaires à travers la France en profitant de trajets déjà existants. Et enfin, on fait partie d’une communauté de gourmands passionnés et passionnants qui prennent du plaisir à faire découvrir les trésors de leur région.

J’ai profité de mon voyage à Voiron pour proposer à ceux que ça intéresse un peu de Chartreuse et du chocolat Bonnat. À l’heure où j’écris cet article, une personne a déjà commandé une tablette et je ne m’embête pas avec l’argent puisque le virement est directement fait sur mon compte. La logistique est aussi simplifiée puisque c’est moi qui décide si l’acheteur peut venir récupérer le produit chez moi ou plutôt en déposant mon colis chez des commerçants qui soutiennent l’initiative en faisant office de point relais.

Julien Vidal
L'auteur :  Julien Vidal

Julien est le fondateur du mouvement Ça commence par moi. Aujourd'hui, il continue à accélérer la prise de conscience écocitoyenne partout en France.

Julien est le fondateur du mouvement Ça commence par moi. Aujourd'hui, il continue à accélérer la prise de conscience écocitoyenne partout en France.

J’agis aujourd’hui

› Je m’inscris sur Péligourmet et je commande des produits des petits producteurs

› J’achète des produits de saison de ma région


Créez votre compte pour suivre vos progrés !

CREER UN COMPTE

Pour aller plus loin !

Pour aller plus loin


Consommer les fruits et légumes de saison

Un calendrier pour savoir quels fruits et légumes mettre dans son assiette tout au long de l’année.



Consommer les fruits et légumes de saison

Un calendrier pour savoir quels fruits et légumes mettre dans son assiette tout au long de l’année.