-->
336/393 336/393
Je bois du vin bon pour la planète et pour mes papilles
En quelques mots !

Le consommateur a un pouvoir considérable à chaque fois qu’il achète un produit plutôt qu’un autre

Les vins classiques utilisent encore beaucoup de pesticides

Les Français boivent de plus en plus de vins bio et naturels

Des pesticides dans mon vin ?

Si la France est aussi réputée dans le monde, c’est forcément grâce à ses paysages magnifiques et à sa gastronomie mais c’est également sans doute grâce à son vin. En effet, le vin français est le summum du bon goût et sa qualité et sa diversité nous sont enviées dans le monde entier ! Seulement voilà, dès qu’on creuse un peu, on se rend compte que la production de vin est loin d’être exempte de tout reproche au niveau écologique. C’est même carrément la catastrophe puisque la culture de la vigne implique souvent d’utiliser énormément de pesticides.

La France est la première consommatrice de pesticides en Europe et c’est dans le Bordelais, le Languedoc-Roussillon, la Champagne et la vallée du Rhône que leur usage est le plus répandu. Bizarre non ? Pas besoin d’être Sherlock Homes pour comprendre que tous ces produits chimiques sont particulièrement utilisés sur la route des vins ! Pour vous donner un exemple, la Gironde est un des trois départements qui en consomment le plus et selon un rapport du Sénat de 2013, la culture de la vigne concentre à elle seule 20 % des pesticides, alors qu’elle ne représente que 3 % de la surface agricole.

Bon pour les sols mais pas que

Heureusement, les choses sont en train de bouger à ce niveau avec de plus en plus d’options bio et naturelles. Si les vins bio contiennent encore une trace infime de pesticides, les vins “nature” vont encore plus loin dans la démarche en interdisant toute trace de produits chimiques (jusqu’à se passer des sulfites qui sont pourtant indispensables à la conservation du vin). Et si vous pensez que les vins bio sont moins bons que les vins traditionnels, sachez que ce cliché est bientôt derrière nous ! Moi, je n’achète maintenant plus que des vins bio ou naturels et je trouve que, non seulement on n’y perd pas au change, mais qu’en plus ce sont de nouvelles bonnes surprises qui attendent nos papilles

Et le vin bio est en plein essor en France et à l’international et c’est tant mieux car son impact est positif non seulement sur la planète mais aussi sur l’emploi puisqu’il a besoin de plus de main d’oeuvre (1,5 fois de plus qu’une exploitation conventionnelle). Autant dire que ça vaut quand même bien le coup de dépenser quelques euros de plus pour profiter d’une bonne bouteille, non ? Petite précision quand même, l’alcool se consomme avec modération et attention aux contre-indications !

Julien Vidal
L'auteur :  Julien Vidal

Julien est le fondateur du mouvement Ça commence par moi. Aujourd'hui, il continue à accélérer la prise de conscience écocitoyenne partout en France.

Julien est le fondateur du mouvement Ça commence par moi. Aujourd'hui, il continue à accélérer la prise de conscience écocitoyenne partout en France.

J’agis aujourd’hui

› Je découvre l’impact écologique du vin en France

› Je bois du vin bio et naturel


Créez votre compte pour suivre vos progrés !

CREER UN COMPTE

Pour aller plus loin !

Pour aller plus loin


Organiser un atelier du changement

Un atelier ludique afin de devenir des citoyens et des collaborateurs plus éco-responsables.



Organiser un atelier du changement

Un atelier ludique afin de devenir des citoyens et des collaborateurs plus éco-responsables.